Haut

La Cambiale di matrimonio

  • Présentation
  • Informations
  • A propos de...

La Cambiale di matrimonio
Rossini


Le 3 novembre1810, Rossini à peine âgé de 18 ans et encore inconnu, enchante le public des habitués du célèbre Théâtre de San Moisè à Venise avec La Cambiale, une farsa comica en un acte. On admire chez ce tout jeune homme le style déjà très personnel, la précision rythmique, l’élan, l’entrain, les envolées dramatiques où la montée de la tension est soigneusement maîtrisée.

A ceux qui se sont étonnés de ses talents précoces, Gioachino aurait pu rétorquer, comme le Cid avant lui, « qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années ! ». Son père était musicien d’orchestre et sa mère chanteuse professionnelle. Dès sa plus tendre enfance il suit leurs tournées, le monde du théâtre et ses coulisses n’ont ainsi plus de secret pour lui. Ayant acquis une très solide formation musicale auprès d’excellents maîtres, il peut accepter sans hésiter de remplacer au pied levé un compositeur défaillant. Cette commande-ci vient du marquis Cavalli, l’imprésario du théâtre San Moisè. Il demande à Rossini de mettre en musique, en un temps record, le livret de Gaetano Rossi intitulé La Cambiale di matrimonio. Tout ceci en notant que le public se rendait au San Moise pour se divertir, devant des farces courtes et comiques. Le thème de ce Mariage par lettre de change*, désigne toutefois une pratique courante – et révoltante – à une époque où certains pères traitaient leurs filles à marier comme une vulgaire marchandise pouvant être cédée contre espèces sonnantes et trébuchantes ! Fort heureusement, la jeunesse trouvait d’astucieux stratagèmes pour échapper à l’autorité paternelle et faire triompher l’amour.

* Une lettre de change, ou traite dans la pratique des affaires, est un titre par lequel une personne, généralement un fournisseur, donne l’ordre à son client de payer une tierce personne dite
« le bénéficiaire » à la date indiquée.

Opéra


La Cambiale di Matrimonio
Le Mariage par lettre de change

Gioachino Rossini (1792-1868)
Farce en un acte
créée au Théâtre San Moisè à Venise en 1810
Livret de Gaetano Rossi

Direction musicale Jean Claude Malgoire
Mise en scène
Laurent Serrano
Scénographie, costumes
Anne Bothuon
Lumières
Didier Brun

Tobia Mill, un commerçant
Sergio Gallardo
Fanny, fille de Mill
Clémence Tilquin
Edoardo, amant de Fanny
Jérémy Duffau
Slook, agent de Mill aux États-Unis
Nicolas Rivenq
Norton, comptable de Mill
Luigi de Donato
Clarina, femme de ménage
Pauline Sabatier

La Grande Écurie et la Chambre du Roy


La représentation du 7 février est en partenariat avec la Banque Postale




Dimanche 5 février 2017 15h30
Mardi 7 février 2017 20h
Jeudi 9 février 2017 20h
TOURCOING, Théâtre Municipal R. Devos




Dimanche 26 février 2017 11h
PARIS, Théâtre des Champs-élysées
(version concertante)

Durée
1h40 + entracte

Langue
Italien, surtitré français

Illustration
Boilly Louis Léopold, L’Amant jaloux, Huile sur toile,
H. 46 cm x L. 55 cm, 1791
© Saint-Omer, musée de l’hôtel Sandelin, © P. Beurtheret / DR



Mot du metteur en scène

Une farce lyrique (à haut potentiel comique) !
Le point de départ de l’intrigue de La Cambiale di matrimonio n’a rien de bien original : un couple d’amoureux est confronté à la tyrannie d’un père. Le thème est usé jusqu’à la corde depuis les origines du théâtre. Mais, ici, Rossini et son librettiste vont lui donner un coup de fouet et pousser sans retenue le bouchon au-delà du raisonnable. Imaginez : un riche négociant anglais décide de vendre par correspondance sa fille unique (amoureuse d’un pauvre) à un riche propriétaire canadien… L’action débute le jour où l’acquéreur du nouveau Monde débarque dans l’ancien pour prendre possession de son « bien ». S’enchaînent alors quiproquos, menace de mort, coups de théâtre, duel aux pistolets, le tout dans un délire effréné et jubilatoire. Formidable terrain de jeu pour un metteur en scène ! Mais tout finira bien : nous sommes tout de même dans une farce ! Le jeune et pauvre amoureux deviendra riche et épousera la belle. Et « les vieux riches » (le négociant et le Canadien) seront certes déçus, mais toujours riches !
Laurent Serrano.



RENCONTRE MUSICALE
autour de La Cambiale di matrimonio - Rossini
Aux origines de l'un des plus grands compositeurs de l'opéra italien

Tancrède... Le babier de Séville... L'Italienne à Alger... Guillaume Tell... tant de succès et d'oeuvres remarquables constituent le répertoire si brillant de ce compositeur talentueux qu'était Rossini. La Cambiale di matrimonio est le second opéra composé par Rossini mais le premier à être joué, créé au théâtre San Moise le 3 novembre 1810 alors qu'il n'est âgé que de dix-huit ans. Ce premier succès révèle un jeune compositeur condamné à une carrière extraordinaire. Cette oeuvre montre à la fois la très grande connaissance du répertoire de ses contemporains les plus expérimentés ainsi que sa maîtrise du genre tant la virtuosité de l'écriture, l'élégance des lignes vocales et la subtilité de la mise en musique de l'intrigue annoncent déjà le futur grand compositeur qu'il sera.
La Cambiale di matrimonio... aux origines du génie... Rossini !
Par Grégory Guéant, Professeur agrégé Musicologie Université Lille 3
.

Rencontre ouverte aux adhérents TLS (Tourcoing Loisirs Seniors) et abonnés ALT.

Mardi 24 janvier 2017 de 14h à 15h15
TOURCOING, Maison des Associations
(100 rue de Lille Tourcoing)

suivie d'une
répétition de La Cambiale de 15h30 à 17h30
au Théâtre Municipal R. Devos de Tourcoing.

Tarif : 2,50€ (à régler le jour même)
Sur réservation, par téléphone, au 03 20 26 66 03 (jauge limitée).